Notre Justice libère les récidivistes et emprisonne les papys

Plusieurs homicides furent commis récemment parce que la Justice avait libéré des délinquants récidivistes. Des vies humaines auraient pu être épargnées si la Justice avait gardé derrière les barreaux ces délinquants récidivistes et dangereux, disons-le : notoirement dangereux.
A contrario la même Justice s’obstine à maintenir derrière les barreaux Christian Iacono, ancien maire de Vence, 76 ans (oui, vous lisez bien : 76 ans), au prétexte qu’il aurait violé son petit-fils alors très jeune, alors que ce dernier s’est rétracté publiquement avec beaucoup de courage, alors qu’un des experts a également eu le courage d’admettre publiquement que sa propre expertise est sujette à caution. Mais surtout alors que Christian Iacono, ancien maire de Vence, notoirement affaibli par les épreuves qu’il endure depuis tant d’années, ne présente plus aucun danger pour la société, et alors que la règle non écrite est de laisser en liberté un homme qui présente toutes les garanties de représentativité.
Rappelons nous le scandale de l’emprisonnement de « Papy Galinier » pour qui le Bloc Identitaire s’était franchement engagé, permettant d’aboutir à sa libération.
Par ses décisions ultra-procédurales, dogmatiques, incompréhensibles, dangereuses, injustes, la Justice vient de franchir un nouveau pas important dans son divorce avec la société qu’elle est pourtant sensée protéger. Ne se sentant plus protégé par la Justice, le peuple pourrait être tenté de faire justice soi-même, ce qui serait le signe de la déliquescence de l’état de droit.
Le Bloc Identitaire Provence souhaite des institutions fortes, justes et respectées, des sanctions dissuasives envers les délinquants avérés et dangereux, notamment les récidivistes, et apporte son soutien à Christian Iacono et à sa famille.

Myriam Marchand
pour le Bloc Identitaire Provence